Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Pour EQUANS, il s’agit de contribuer « au smart aéroport ».

Les aéroports au cœur des trois transitions

inside airport

Le trafic mondial de passagers dans les aéroports a augmenté de 25% l’an dernier

(4,5 milliards de passagers) selon les chiffres de l’Airport International Council, un chiffre certes inférieur à ce qu’il était avant la pandémie de Covid, mais significatif.

« Au plus fort de la crise du Covid, nos carnets de commande étaient pleins »

 

Explique Hop Ton That, directeur du Département Aéronautique Export d’Ineo Energy et Systems, entité spécialisée dans les systèmes aéronautiques.

 

« Nous sommes sur des cycles longs et nous finissons ces contrats. Toutefois, nous constatons qu’il y a de nouveaux projets d’investissements aéroportuaires à l’étude. »

«  On atteindra dans deux ans le niveau de fréquentation des aéroports que l’on connaissait avant la pandémie. Nous sommes optimistes »

 

Estime, lui, Stephan Vandevoorde, qui dirige Airport Systems, une structure d’EQUANS Belgique dédiée aux solutions IT pour le traitement des flux de bagages et de passagers dans les aéroports.

L’offre d’EQUANS pour les aéroports est dans la droite ligne de sa mission :  accompagner les trois transitions de nos clients.

S’agissant de leur transition industrielle, EQUANS propose aux autorités aéroportuaires des services multi-techniques (CVC, maintenance), des solutions modernes de chauffage et de climatisation, de sécurité incendie, d’éclairage, une offre sur les réseaux électriques ainsi que des solutions d’ingénierie pour le fonctionnement de l’aéroport. En Australie, les équipes d’EQUANS ANZ assurent depuis 2007 la maintenance HVAC de l’aéroport d’Adelaïde, le cinquième aéroport australien (800 hectares) et ont obtenu récemment le contrat de Sécurité Incendie.

En Belgique, l’aéroport de Charleroi (Brussel South Charleroi Airport) a confié la maintenance technique de ses installations à EQUANS (gestion du tri bagages, installations de génie électrique et climatique, gestion des eaux et détection incendie). EQUANS se positionne aussi sur la transition digitale des aéroports. En Belgique, par exemple, Airport Sytems, groupe EQUANS, emploie quarante personnes et s’est spécialisé dans les systèmes de contrôle et de gestion des flux de passagers et de bagages. Ses solutions IT sont utilisées par une cinquantaine d’aéroports dans le monde. Elles vont du suivi des bagages aux systèmes d’affichage des informations de vol, en passant par le traitement des données et même un système de retour des bacs, utilisés pour le contrôle des bagages à main. Airport Systems propose aussi pour les petits aéroports une solution hébergée dans le cloud qui permet de contrôler depuis la Belgique le traitement des bagages en temps réel. « Nous sommes très flexibles »  précise Stephan Vandewoorde, le responsable d’Airport Systems. « Aujourd’hui,  les gestionnaires d’aéroports sont très attentifs aux nouvelles manières de voyager. Par exemple, dans le futur, on peut imaginer que des transporteurs spécialisés viendront chercher les bagages directement chez le passager avant son départ. »

En dehors de l’équipement des terminaux, EQUANS propose aussi des solutions et des services pour la navigation aérienne. INEO Energy et Systèmes fournit à l’aviation civile, partout dans le monde,  des solutions d’aide à la navigation (NAVAIDS), des réseaux de télécommunications, des équipements pour les centres de contrôle aérien ou pour le balisage des pistes.  « Nous sommes des intégrateurs » précise Hop Ton That, « nous travaillons sur des solutions clé-en-main. »

L’offre digitale d’EQUANS concerne aussi la gestion de l’aéroport : recours au BIM et aux jumeaux numériques pour optimiser l’utilisation des espaces, gestion des équipements de sécurité du site notamment.

Enfin, les plateformes aéroportuaires sont nombreuses aujourd’hui à se préoccuper de leur transition énergétique. « Elles sont de plus en plus dans une stratégie de décarbonation » explique Hop Ton That, « elles disposent souvent de surfaces utiles ou de réserves foncières qu’elles songent à utiliser pour produire de l’énergie verte. L’idée, c’est de les accompagner en amont dans cette stratégie et ne pas être seulement des fournisseurs de solutions.» Au Chili, EQUANS accompagne l’aéroport de Santiago dans sa production d’électricité solaire en toiture et a installé des bornes de recharge de véhicules électriques.

EQUANS peut également proposer aux aéroports son expertise dans l’optimisation de l’efficacité énergétique des bâtiments. Ajoutons que le groupe participe aux démarches globales de certification ACA (Airport Carbon Accreditation) qui visent à réduire l’empreinte carbone des plateformes aéroportuaires. Pour EQUANS, l’avenir se trouve dans les «smart airports ». Des plateformes aéroportuaires bas-carbone, bénéficiant d’une gestion optimisée grâce à l’automation et la robotisation, et proposant un parcours voyageur fluide et sécurisé grâce au déploiement de solutions biométriques, de l’intelligence artificielle et de processus virtualisés (système de file d’attente virtuelle ou procédure automatisée de scan et de pesage des bagages, par exemple). Les « smart airports » offriront aussi une connectivité exemplaire aux passagers et constitueront de véritables hubs urbains intégrés et connectés.